24 fév

Vous devez installer un Daaf dans votre appartement en vente à Montpellier

dtection

Votre souhaitez vendre votre appartement de Montpellier ? Tout est finalisé pour les visites ? Avec une agence immobilière compétente, vous avez fixé le bon prix de vente. Sur les conseils du professionnel, vous l’avez ensuite, rangé, nettoyé, bref optimisé pour la visite. Dans ces conditions, avec un marché immobilier porteur et dynamique, vous ne devriez pas avoir de difficulté à le céder. Et si vous voulez que les futurs acheteurs qui le visiteront vous considèrent comme un vendeur sérieux, fixez donc au plafond, dans un couloir ou dans un dégagement qui dessert vos deux chambres à coucher, un détecteur avertisseur autonome de fumée (Daaf). Ce n’est pas utile, pensez-vous ? Pourtant, la loi en a décidé autrement. En effet, depuis le 1er janvier 2016, la loi Morange et Meslot, parue au journal officiel le 10 janvier 2011, impose à tous les foyers français de s’équiper d’au moins un Daaf. Et celui-ci doit comporter la mention CE. Il doit respecter la norme NF EN 14604, norme qui doit être vérifiée par un laboratoire agréé. Alors, même si vous vendez votre appartement à Montpellier, vous n’échappez pas à la règle !

Quelle est l’utilité du Daaf ?
En France, il faut se rappeler qu’un incendie domestique se déclare toutes les deux minutes. Malgré les campagnes de prévention et l’installation progressive d’un Daaf dans les foyers français, 600 personnes meurent encore chaque année à cause des incendies. D’ailleurs, 250 000 feux se déclenchent tous les ans. Il faut aussi savoir que si 70 % ont lieu la journée, 70 % de ceux qui sont mortels se produisent la nuit. D’où l’utilité du petit boitier qui, s’il est fixé au plafond, dans le couloir qui dessert votre chambre, sonnera en cas de fumée ! Dès le début d’un incendie, il détecte les fumées et émet immédiatement un signal sonore puissant (85 décibels) pour vous réveiller, car 80% des décès sont causés par l’intoxication ou l’inhalation de fumée. D’où l’intérêt du Daaf, à condition de l’entretenir !

C.V. / Bazikpress © Benjamin LEFEBVRE

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée